Homard m’a tuer

Dernière mise à jour : 12 juillet 2019

Suite à l’article de Médiapart mettant en cause ses diners fastueux, François de Rugy, ci-devant ministre de la Transition écologique, s’est engagé à rembourser « chaque euro contesté », comme s’il avait volé à l’étalage. Manifestement, il n’a pas compris ce qu’on lui reprochait.

Que le Président de l’Assemblée Nationale vide des bouteilles à 500 € avec ses amis au frais des contribuables, ce n’est pas illégal, mais c’est indécent.

Que le Président de la République dise à un chômeur qu’il suffit de traverser la rue pour trouver du travail, ce n’est pas illégal, mais c’est insultant.

Que le même se réclame de la jeunesse devant le G20, tout en la faisant gazer à Paris (*), ce n’est pas illégal, mais c’est se moquer du monde.

Malgré huit mois de manifestations de gilets jaunes, les petits marquis qui nous gouvernent n’ont toujours pas compris que leur cynisme et leur arrogance leur enlevaient toute légitimité.

(*) sur le pont de Sully, le 28 juin 2019