Stolpersteine, les pierres de la mémoire

La coutume juive veut qu’on dépose un caillou sur les tombes devant lesquelles on se recueille. Le sculpteur allemand Gunter Demning s’est inspiré de cette tradition pour rendre hommage aux victimes du 3ème Reich.

Depuis 1993, il crée des petites plaques de laiton sur lesquelles il grave le nom, la date de naissance et le destin des victimes. Il encastre ces plaques sur le trottoir devant le dernier domicile où elles ont vécu avant leur arrestation. Il a baptisé ces plaques stolpersteine (pierres d’achoppement, pierres sur lesquelles on trébuche).

Le projet Stolpersteine est indépendant de toute organisme ; il est ouvert à qui veut rendre hommage à une personne assassinée par les nazis : descendant de la victime, école, comité de quartier …

Il permet de garder la trace des disparus parmi nous, dans notre environnement quotidien et nous donne la possibilité de penser à eux, à ce qu’a été leur vie, au gré de nos déambulations, pour peu qu’on fasse l’effort de se pencher pour lire leur nom.

Pour aller plus loin ….

>> Site du projet Stolpersteine : accéder au site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.